Les candidatures à la présidence devaient être rentrées pour mardi à midi auprès d'André Bertouille, président du Conseil de Conciliation et d'Arbitrage.

Selon un communiqué du parti, sept candidatures ont été rentrées dans les temps. Elles ont toutes été examinées par le président du Conseil de Conciliation et d'Arbitrage qui a décidé que cinq d'entre elles ne sont pas recevables car les candidats ne sont pas membres du Comité général du Mouvement Réformateur.

Seuls deux candidatures ont donc été déclarées recevables: celles de Daniel Bacquelaine et de Charles Michel.

Elles seront soumises au suffrage universel des membres du Mouvement uniquement via un vote par correspondance dans le courant du mois de janvier 2011. 

Comme il n'y a que deux candidats, cette élection ne comprendra qu'un seul tour. Le candidat ayant recueilli le plus de suffrages sera élu, précise encore le communiqué.

Le mandat du nouveau président prendra effet le lundi 14 février 2011 et aura une durée de 4 ans.

(source: l'Avenir)